Noël de Joie 2015

Vous pouvez vous inscrire en ligne en cliquant sur ce lien :

ins_lig

p-noel n-de-j

Affiche au format PDF pdf pour les renseignements r1
lis_part r2
class r3
gri_ame pdf r4
r5
r6
r7
Avec la participation

de Sébastien FELLER GM Elo rapide 2609

 sebfel

Un peu d’histoire

Le 29 décembre 1947 des pluies diluviennes, suivies d’inondations, faisaient des milliers de sans-abri et plusieurs victimes.

 Libération La générosité des Lorrains, relayée par Le Républicain Lorrain, pour aider les sinistrés, allait donner naissance, sous l’impulsion de Mme Marguerite Puhl-Demange (fille de Victor Demange, créateur du Républicain Lorrain) à ce qui s’appellera officiellement, en 1962, « Noël de Joie ».

Marguerite Puhl-Demange *** Local Caption *** Lorraine

Marguerite Puhl-Demange

Au sortir de la guerre, les besoins portaient sur le nécessaire: se nourrir, se vêtir, se chauffer, se loger. Le Républicain Lorrain devint le trait d’union entre ceux qui n’avaient plus rien et ceux qui souhaitaient donner un peu de leur temps, de l’argent ou des dons en nature. C’est alors que furent créés les vestiaires, sous l’égide de Noel de Joie. Les donateurs apportaient des vêtements et des appareils de chauffage étaient récupérés. Des bons de chauffage ou des colis de nourriture étaient envoyés. Avec le développement des aides sociales, les besoins ont évolué. Il s’agit de vivre dignement, d’accéder aux soins, aux classes de découverte, à l’enseignement. Pourtant le poste  » bons d’achat » reste prioritaire et Noel de joie y consacre chaque année près de 70 000 euros en venant en aide à des familles signalées par les services sociaux.

 Personnes âgées

Depuis 1962, les dons systématiques se succèdent, ce fut le cas notamment avec les distributions de colis aux personnes âgées durant la période de Noel. Victor Demange tenait beaucoup à cette tranche de population et estimait qu’elle devait être honorée et soutenue. Ainsi depuis près de 50 ans, la ligne de conduite de l’association est de s’adresser d’abord à des individus ou familles en difficulté et, en second lieu, aux associations. Cette directive a été respectée puisque l’aide directe aux cas individuels, aides en espèces, en bons d’alimentation et de chauffage représente 60% de la destination des dons; le reste allant aux diverses associations d’handicapés, de lutte contre la délinquance, etc. Un fonds spécial a été créé pour aider les familles défavorisées à aider leurs enfants à aller en classe de neige ou verte. Environ 2000 familles dans le besoin bénéficient chaque année de l’aide de  Noel de Joie.